Return to site

L'enfant casse - l'inceste et la pedophilie

Catherine Bonnet

`Catherine Bonnet, L'enfant cassé

L'inceste et la pédophilie

Cet ouvrage de Catherine Bonnet (psychiatre et psychanalyste, spécialiste de la maltraitance) est très frappant, pour tous ceux qui suivent les multiples péripéties de l'affaire Dutroux et la façon dont les témoignages d'abus sont traités actuellement, dans les médias, dans les discours de spécialistes ou en justice.

On est frappé, tout d'abord, par le parallélisme des effets de l'affaire Dutroux en France et en Belgique. Si, dans un premier temps, la prise de conscience de la réalité de l'abus, et la volonté d'entamer des réformes pour améliorer sa prise en charge ont été très présents, très rapidement, une riposte tendant à semer le doute s'est fait sentir :"peu à peu des argumentations en défaveur des victimes s'immiscent dans les journaux professionnels ou grand public comme si les médias se culpabilisaient d'avoir donné trop de place aux victimes. Plusieurs thèmes viennent imprégner subtilement les mentalités et, comme au siècle précédent, on voit apparaître plusieurs courants de pensée qui visent indirectement à protéger les agresseurs en induisant le doute, en banalisant voire en niant la réalité des agressions sexuelles envers les enfants" (p.52). L'auteur dénombre 4 phénomènes concomitants qu'elle analyse en détail : la chasse aux fausses allégations, des confusions à propos de la sexualité infantile, l'entrave à l'exercice de psychothérapeutes qui tentent de protéger les enfants, et l'invocation des menaces sur la fonction paternelle. Ces analyses des réactions françaises rappellent étrangement d'autres phénomènes et thèses invoquées en Belgique...

La reprise dans une synthèse très éclairante des nombreuses polémiques qui ont jalonné l'histoire récente de la psychologie et de la psychanalyse à propos des violences sexuelles faites aux enfants est également très frappante pour le lecteur non spécialiste : on y découvre que la violence des polémiques et la grande inégalité du rapport de force actuel répète de façon très semblable des épisodes plus anciens. L'intérêt de cette synthèse historique est de montrer, pour chaque période importante, l'enjeu des débats, la façon dont les rapports de force évoluent, les arguments utilisés, le contexte des débats dans lequel différentes lois sur la protection des enfants sont votées et leurs conséquences sur les rapports de force entre les partisans des thèses contradictoires.

La description des nombreuses hésitations de Freud dans toute son oeuvre au sujet de l'origine des névroses, est tout à fait frappante pour le lecteur non averti : après avoir privilégié la thèse du traumatisme lié à l'abus sexuel dans l'enfance, Freud va lui substituer une théorie où il évoque plutôt l'influence des fantasmes inconscients et des pulsions intérieures. Il reviendra pourtant de nombreuses fois sur cette questions. Les pressions qu'il a subie de son milieu lors de l'exposé de sa première théorie, tout comme la virulence des réactions lorsqu'elle sera reprise par Ferenczi, un de ses élèves, sont très significatives, et auront sans douté joué un rôle dans l'enterrement, pendant plusieurs décennies, de ces thèses clairvoyantes. Des spécialistes de renommée, comme le pédopsychiatre Léon Michaux, vont contribuer pendant de nombreuses années à considérer les symptômes chez l'enfant comme le signe de perversions constitutionnelles. C'est à partir des années 50, aux Etats-Unis, que la maltraitance sera redécouverte. Catherine Bonnet décrit les grandes étapes, jusqu'à nos jours, de cette progressive compréhension du phénomène, et des réformes de la politique de l'aide à l'enfance maltraitée.

Après avoir planté le décor historique et montré les dangers de la situation actuelle, Catherine Bonnet s'intéresse, dans la suite de l'ouvrage, à la compréhension du phénomène de l'abus du point de vue du vécu de l'enfant. "Plutôt que de répéter l'histoire et faire une nouvelle guerre aux enfants menteurs, vicieux ou impossibles à éduquer, en éliminant les mauvais psychiatres et psychothérapeutes, il me semble utile de réfléchir sur ce que nous disent, à nous adultes, ces petits enfants victimes de maltraitance". Sur base de son expérience clinique auprès d'enfants de moins de 10 ans ayant subi des violences, elle décrit, en partant d'une comparaison avec la souffrance des enfants victimes de guerre, et en distinguant les types de situations rencontrées par les thérapeutes, les effets à court, moyen et long terme des agressions sexuelles sur le psychisme des enfants. Dans sa description du suivi thérapeutique qu'elle promeut face à ce type de traumatisme, elle évoque la manière d'aborder la question avec l'enfant, le rôle des parents, les stratégies de l'agresseur dont il faut tenir compte, la collaboration avec la justice. Elle explicite ses positions, notamment vis-à-vis des thérapies familiales ou des pratiques des "espaces-rencontres" en lien avec ce qu'elle perçoit des besoins de l'enfant.

Cette partie de l'ouvrage qui nous plonge dans la pratique thérapeutique, est décrite dans un langage limpide, dont on perçoit qu'il s'appuie sur une longue pratique et une écoute de ce que les enfants disent ou montrent de leur souffrance et de leur évolution vers la guérison. Et là, on est frappé positivement, car les effets thérapeutiques sont là pour montrer que si l'enfant est soigné, s'il est protégé de son agresseur, le processus de guérison est possible et peut se mettre en place très rapidement.

A la veille d'une répétition de la dénégation, de la banalisation ou de l'incrédulité sur les questions d'abus sexuel chez l'enfant, il est essentiel de continuer à entendre des arguments comme ceux qui sont développés ici, et il est nécessaire de leur donner un écho auprès des différents intervenants. Le combat pour la protection des enfants ne progressera que si ceux qui prennent position publiquement en sa faveur et qui apportent des moyens pour améliorer leur prise en charge sont encouragés et soutenus dans leur démarche.

Carine Dierckx. Bruxelles

 

Broché: 252 pages

Editeur : Albin Michel (6 mai 1999)

Collection : Essais Doc.

Langue : Français

ISBN-10: 2226108696

ISBN-13: 978-222610869

 

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly